De l'art de tailler un costard... sur-mesure

 

Je crois également, de la manière la plus ferme, en l'importance du sur-mesure : définir une expression singulière et totalement personnalisée de ce qu'est une entreprise favorisera la mémorisation et permettra la reconnaissance et surtout la différenciation.

 

Quel intérêt à se standardiser à outrance ?

Ne sommes-nous pas tous uniques et différents ? Alors... cassons le moule !

 

Ma conviction en cette matière s'est fondée en exerçant mon "premier métier", le stylisme de mode, après des études d'abord littéraires et juridiques... J'ai rapidement constaté que lancer des collections de vêtements "dans la nature", pour des inconnus, ne m'intéressait que très moyennement.

 

En parallèle est née tout naturellement une activité de création sur-mesure, pour mon entourage familial, amical, mais le bouche à oreille faisant son œuvre, il a fallu penser à industrialiser la production... au risque de retomber alors dans le système que je voulais fuir !

 

Ce paradoxe m'a amenée à proposer des prestations de relooking aux entreprises, et j'ai rencontré des agences conseil afin de tester la réceptivité de leurs clients à ces notions d'apparence et de premières impressions qui comptent tant.

 

Car il faut bien garder en tête que tout employé est garant de la représentativité de son entreprise. Dans toutes ses nuances. La cohérence de la forme et du fond est essentielle pour que le discours vers client et prospects soit crédible et percutant.

 

Je proposais donc du coaching en image avant l'heure, or, il y a 30 ans, le marché était loin d'être mûr... Mais me rapprocher du monde du conseil et de la communication m'a donné envie de m'y plonger plus intensément, et c'est ainsi que j'ai mis le doigt dans l'engrenage... puis les doigts dans le net !

 

Et en 2014, j'ai mis à profit une année de pause professionnelle pour ajouter une surcouche digitale à mes compétences, en me formant aux techniques les plus pointues du webmarketing au sein de Toulouse Business School.

 

J'ai donc un parcours dit "atypique", en ce sens qu'il ne suit pas les voies conventionnelles de formation ; il est cependant profondément cohérent avec ce que je suis, et l'on y retrouve, en fil rouge, ces deux constantes que sont le conseil et le sur-mesure.

 

© 2014-2018 - créé avec par Annick Ohayon

//       site pro        //       mentions légales