Lucio Fontana

Paris - 04/05/14

Quand on pense à Fontana, ce sont les lacérations : fentes, trous, œufs, qui viennent d'abord à l'esprit,

 

Cette rétrospective très complète commence par nous montrer à quel point Fontana a été un grand céramiste, avant de faire dialoguer les toiles et l'espace.

 

Nous suivons son parcours au fil des 200 œuvres exposées : sculptures primitives, abstraction de formes reliées déjà à l'essentiel, puis la découverte du concetto spaziale.

 

Le trou devient bientôt fente, ouverture mystique et sensuelle, interrogation fascinée sur le monde de l'invisible.

 

Cette quête métaphysique s'achève avec les dernières œuvres, la Trinité et la Fin de Dieu, qui signent en fait la fin de la figuration, de la représentation, pour se relier à l'essence du concept.

 

sur le web : Lucio Fontana

><
1/5

 

photos : © annick ohayon

 

© 2014-2018 - créé avec par Annick Ohayon

//       site pro        //       mentions légales